Qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que c’est ?

Une science de la conscience aux multiples origines…

Etymologiquement, le mot “sophrologie” vient de trois mots grecs :

SOS

Exempt de maladies, paix, équilibre, harmonie.

PHREN

Esprit, cerveau, conscience.

LOGOS

Science, étude, discours.


Créée en 1960 par le médecin neuropsychiatre colombien Alfonso Caycédo, la sophrologie est une méthode scientifique conçue pour l’étude de la conscience et pour maîtriser l’équilibre corps-esprit. C’est un ensemble de techniques qui visent à favoriser la détente physique ainsi que l’épanouissement personnel. Ces techniques s’appuient essentiellement sur des exercices de respiration, de visualisation, de concentration, des mouvements corporels simples et lents, lesquels favorisent la prise de conscience du corps.

Outre la neurologie et la psychiatrie, dont était issu son fondateur, la sophrologie caycédienne s’est construite et a évolué à partir de nombreuses pratiques et sources d’inspiration, notamment :

  • les philosophies occidentales (platonicienne, humaniste) et orientales
  • la méthode Coué (pensée positive),
  • la méthode de relaxation progressive de Jacobson (relâchement des tensions musculaires),
  • le Training Autogène de Schultz (relaxation par la suggestion, permettant de ressentir le corps à travers ses cinq sens pour pouvoir lâcher le mental),
  • la phénoménologie (apprentissage du non-jugement),
  • le yoga (stimulation de la respiration et relâchement musculaire),
  • la méditation
  • l’hypnose clinique

“Ut consciencia noscatur” (pour que la conscience soit connue)

Telle est la devise de la sophrologie. La sophrologie place le corps au centre du processus d’ouverture de la conscience. Pour Caycédo, la conscience commence par la conscience du corps.

Une philosophie…

L’accompagnement en sophrologie peut s’apparenter à un parcours initiatique (cf. allégorie de la caverne de Platon).

L’outil majeur du sophrologue est le Terpnos Logos. Autrefois considéré comme la “parole qui guérit”, le Terpnos Logos, par la voix et le discours, permettait de mener la personne à l’état de “sophrosunê”, un état d’harmonie et de modération. Il s’agit en réalité d’un état de conscience situé entre la veille et le sommeil, au cours duquel il est possible, en toute conscience, d’installer des somatisations positives. L’accompagnement permet également de faire l’apprentissage des concepts de la phénoménologie, dont l’application dans la vie de tous les jours contribue à une meilleure harmonie avec soi et avec son environnement. Il s’agit notamment de mettre entre parenthèses, de mettre de côté, nos manières habituelles de concevoir les choses, pour porter un regard dénué d’a priori, sans jugement (cf. époché).

A l’instar de la philosophie humaniste, la sophrologie considère que l’être humain est indivisible, que chaque individu est unique et possède ses structures propres et singulières.

Un art de vivre…

La sophrologie est une rencontre. Une rencontre avec soi-même, la découverte de sa conscience, de sa richesse, de ses ressources, la conquête de ses possibilités, de ses capacités à évoluer et à vivre pleinement, de ses capacités à être, tout simplement.

C’est aussi une rencontre entre deux personnes, entre le sophrologue qui accompagne et la personne qui est accompagnée. Dans une relation d’égal à égal, l’alliance qui va pouvoir s’installer entre ces deux personnes, favorise l’apprentissage de la méthode par le client et sa progression.

Une thérapie…

La sophrologie est une méthode thérapeutique holistique, c’est-à-dire qu’elle prend en compte toutes les dimensions de l’être et contribue ainsi à un meilleur équilibre physique, psychologique et mental.

En résumé…

La sophrologie permet de mobiliser et développer les structures positives de l’individu dans sa globalité. Elle contribue à une meilleure connaissance de soi et permet de trouver ses propres ressources et capacités à faire face aux difficultés quotidiennes et aux aléas de la vie. Elle aide à retrouver un meilleur équilibre, une meilleure harmonie avec soi-même et avec les autres. Elle rend possible un nouveau regard sur soi, sur la vie, un regard plus positif, plus riche, plus porteur d’espoirs et de projets, qui permet d’envisager l’avenir avec plus de confiance et de sérénité. Elle permet d’aborder ses propres changements en toute autonomie, et surtout en étant plus conscient, plus acteur de sa vie.


Partager cette page sur les réseaux sociaux !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email