Mettez-vous au vert !

Mettez-vous au vert !

Les vertus de Dame Nature ne sont plus à démontrer. Des études, menées par des chercheurs, ont permis de constater que le contact avec la nature, ou même la simple vue d’espaces verts, a un effet anti-dépresseur, réduit l’anxiété et permet de mieux supporter la douleur. On a ainsi constaté que des personnes ayant subi une grave opération, et placées dans une chambre avec vue sur les arbres, ont demandé moins d’antidouleurs et ont guéri plus vite que les malades dans une chambre donnant sur un mur. Aussi, à titre curatif ou simplement à titre préventif, pensez à vous mettre en contact avec la nature. A travers vos cinq sens. Pour les citadins, privilégiez les déplacements urbains à proximité des squares, des parcs ou des lieux avec espaces paysagers. Au bureau, faites le choix d’un fond d’écran avec un paysage vert ou un arbre. Un seul sens en contact avec la nature, d’une manière ou d’une autre, peut suffire. La vue d’une carte postale. L’odeur du gazon fraîchement coupé. Le parfum d’une pomme de pin. Son toucher. Ramassez-la. Observez-la. Soupesez-la. Le toucher d’un tronc d’arbre à n’importe quelle saison de l’année. Portez à vos lèvres un brin d’herbe. Dans la pleine conscience de chaque sensation. De chaque perception. Chaque matin, ouvrez la fenêtre et focalisez votre écoute sur le chant d’un oiseau. A défaut, écoutez les sons de la nature dans la voiture, à la maison, au travail en fond sonore. Mettez du vert dans votre décoration. Ajoutez des plantes vertes dans votre bureau, dans votre habitation. Même la plus petite plante verte peut vous être d’un réconfort étonnant. Une ressource inestimable. Prenez le temps de tous ces gestes quotidiens qui sont loin d’être anodins et qui vous permettent d’ancrer dans votre corps et dans votre esprit les vertus thérapeutiques de la nature, de la verdure. Allez à la rencontre de la nature autant de fois que vous pouvez le faire, dans la journée, dans la semaine, dans le mois. Toutes ces petites actions « vertes » accumulées jour après jour vous feront le plus grand bien et vous aideront à mettre votre humeur au beau fixe. Et nous en avons d’autant plus besoin en cette période de grand froid et de moindre luminosité. Et si vous pratiquez la méditation ou la sophrologie, faites vos séances près d’une plante, près d’un arbre, ou si vous n’en avez pas, visualisez-vous dans cet environnement durant la séance !

Et surtout, pensez à bien respirer !

Partager cette page sur les réseaux sociaux !
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *